Sidney Olcott, le premier oeil
Accueil Films Films année par année Vidéos Liens

 !  Valentine Grant, la remplaçante, la femme d'une vie

Valentine Grant voulait chanter. Sid Olcott la transforma en actrice de cinéma mais  il échoua à en faire une star. Ils partagèrent leur vie jusqu'à la fin.


Valentine Grant se destine à l'opéra lorsqu'elle croise Sidney Olcott dans un théâtre new-yorkais en 1914. Il n'est pas grand, n'est pas spécialement beau, il est plus vieux qu'elle mais, il a un charme fou. Des yeux hypnotiques et une voix affirmée qui lui demande : « Vous voudriez faire du cinéma ? »

Le Canadien vient de rompre une aventure artistique de sept ans avec Gene Gauntier, sa collaboratrice des débuts, son actrice vedette, sa scénariste, sa confidente. Il est à la recherche, à défaut d'une remplaçante, d'une actrice capable de tenir le haut de l'affiche.

- Du cinéma? Pourquoi faire ? réplique la jeune femme.
- Pour gagner de l'argent, répond simplement le réalisateur.

Valentine Grant, née le 14 février 1881, à Frankfurt dans l'Indiana, jeune chanteuse classique en devenir, se laisse convaincre.

When Men Would Kill, leur premier film, tourné à Jacksonville, en Floride et à Fort Lee, New York sort le 23 mai 1914.

Sidney Olcott enchaîne les films, réalisés en Floride l'hiver, en Irlande l'été, à New York, le reste de l'année… In the Hands of a Brute (1914), Tricking the Government (1914), All For Old Ireland (1915), The Taint (1915), The Innocent Lie (1916)…



suite







©2009 Michel Derrien